Rando Clues & Canyons Bienvenue dans la rubrique Clues & Canyons.
Clue du Riolan Au départ de Sigale, gorges du Riolan (620 m).
"Haut Estéron"
TOP 25 n° 3542 ET 1:25.000e
Au départ de Sigale, gorges du Riolan

Description : Clue du Riolan.Des dimensions hors du commun et un environnement exceptionnel rendent le Riolan incontournable : pour beaucoup de spécialistes, c'est le plus bel itinéraire des Alpes-Maritimes. Le parcours se déroule entre de hautes parois resserrées où de longs corridors entrecoupés de nombreux ressauts se négocient à la nage. La descente des cascades dans la veine d'eau, souvent obligatoire en raison de l'étroitesse de la clue, exige que le débit soit faible et le temps stable; en cas de montée des eaux, la progression deviendrait en effet vite dangereuse, voire impossible, et le piège du Riolan se refermerait alors sur les canyonistes imprudents pris en otage par la rivière.

Itinéraire Itinéraire : Clue du Riolan.Navette de véhicules : 8 km
Revenir en direction de Roquestéron par la route de l'aller sur quelques kilomètres pour prendre à gauche la route de Sigale (RD.17). Traverser le village et après avoir surplombé les gorges, se garer au niveau d'un panneau d'information concernant la clue.

Accès pédestre : 0 h 05
De la route (620 m), descendre un sentier sur une croupe pour rejoindre le départ de la clue (580 m).

Descente du canyon : 4 h
Un premier encaissement où la rivière s'insinue dans un chaos de gros blocs oblige à choisir son cheminement en fonction des difficultés rencontrées (siphons, embâcles). Quelques longs et étroits chenaux où il est nécessaire de nager conduisent sous un superbe pont en arche (échappatoire possible en rive gauche). Une zone de marche mène en une vingtaine de minutes à la partie basse de la descente, la plus spectaculaire, mais aussi la plus engagée; celle-ci se franchit par un enchaînement de cascades et de parties nagées. Après un élargissement, on arrive au pont routier et l'on sort de la rivière immédiatement en aval de celui-ci par la rive droite (400 m).

Attention ! Juste avant l'arrivée, il est strictement interdit de longer le canal en rive gauche en raison des dégradations occasionnées par le passage répété des piétons.

Retour pédestre : néant

Option sans navette : 1 h 30
De la sortie du canyon, regagner le parking de départ via le village de Sigale en 1 h 30 de marche par un parcours alternant des portions de route et de sentier via les balises 121, 122, 137 et 138.

EquipementEquipement utile
- Matériel personnel : combi, casque, baudrier, longe, descendeur ...
- Matériel collectif
- Cordes : 1 de 30 m, + 1 de secours.

Sécurité et Recommandations de Pratique

Attention aux sauts !

Présents dans la majorité des descentes, les sauts constituent un risque objectif en même temps qu’un plaisir intense.

Il est impératif de toujours sonder une vasque avant de sauter :

• il est difficile d’appréhender la profondeur des vasques depuis le haut, surtout en eau trouble

• des blocs rocheux et des troncs ou branches d'arbre peuvent se cacher dans les remous

• les alluvions transportées lors des crues font varier la profondeur des vasques.

Les sauts de grande hauteur nécessitent une parfaite maîtrise technique :

• toute erreur peut entraîner des conséquences graves, luxation, fracture, traumatisme facial ou thoracique...

• ne jamais se laisser entraîner à sauter contre son gré.

Attention !

Compte tenu de la validité prévisionnelle de ce guide (3 ans), des modifications dans l’offre de parcours ou dans les périodes autorisées peuvent intervenir en fonction d’événements fortuits (éboulements, crues), ou planifiés (arrêté préfectoral).

Sécurité Répondeur météo départemental
08 36 68 02 06

Attention au débit !

Le débit du cours d’eau est un facteur important de la difficulté d’un parcours. En règle générale, la descente en rappel des cascades ne peut s’effectuer que par un débit d'eau très faible.

L’allure débonnaire des départs de canyon n’a rien de comparable aux effets de l’eau accélérée dans les étroitures et les goulottes.
L’eau constitue la principale difficulté et le principal danger des canyons.

En dehors des cascades, les vasques doivent impérativement être calmes et tout mouvement d'eau visible incitera à la prudence : tourbillons, placages ou aspirations sous cascade sont en effet des dangers redoutables.

Les parties étroites ne doivent pas présenter de courant trop rapide, car le risque d'être entraîné par celui-ci est réel.

Attention aux crues !

La descente de canyon est exposée à un risque majeur : les crues.
Certains canyons alimentés par un bassin versant dépourvu de couverture végétale ou de nature géologique ne facilitant pas la pénétration de l’eau dans le sol (pélites rouges par exemple) sont rendus dangereux par les orages se produisant en amont.

Des crues violentes et subites balayant tout sur leur passage s'y produisent.

Pour ces raisons, il convient de respecter certaines règles de sécurité :

• partir suffisamment tôt afin d’éviter les orages d'après-midi

• si l'on est engagé dans un canyon alors qu'un orage éclate :

• ne pas continuer la descente, mais chercher à s'échapper sur les rives

• en cas d'impossibilité, grimper à l'abri dans une zone hors-crue en attendant la montée des eaux pour décider de la conduite à tenir

• en cas de crue violente, attendre la baisse du niveau des eaux, sachant qu'une nuit dehors est moins dangereuse que la poursuite de la descente.

Météo

Avant toute descente de clue, il est indispensable de s'informer sur les conditions météorologiques en appelant le répondeur départemental.

Il est conseillé de prendre plusieurs fois les renseignements dans les jours qui précèdent la sortie afin de suivre l’évolution des prévisions.
Ne pas s’engager dans un canyon si la météo est défavorable ou trop incertaine.

Recommandations de pratique

Avant de partir s’informer précisément sur :

• la nature et les caractéristiques du parcours,

• le matériel nécessaire,

• l’importance du débit d’eau,

• la stabilité du temps,

• le moyen de déclencher les secours,

• choisir l’itinéraire en fonction du nombre, du niveau technique et de la condition physique des participants,

• vérifier l’aptitude des participants à la nage et à l’immersion,

• prévenir une tierce personne de l’itinéraire choisi et de l’heure de retour,

• ne jamais partir seul et privilégier plutôt un groupe de 3 personnes.

Pendant la descente

• partir suffisamment tôt et ne jamais progresser seul,

• contrôler systématiquement les amarrages et régulièrement l’état des cordes,

• sonder systématiquement les vasques avant de sauter,

• rester très vigilant dans la progression (marche, glissades, désescalades),

• chercher à s’échapper sur les rives en cas de dégradation des conditions météo,

• utiliser des signaux clairs et convenus entre les membres du groupe,

• se nourrir et s’hydrater régulièrement,

• être conciliant avec ceux qui vous précèdent ou qui vous doublent.

Limitation du nombre de pratiquants

Tout groupe de pratiquants ne peut excéder 8 personnes, à l’exception de la clue du Raton où l’effectif maximum est réduit à 6 personnes, encadrement non compris (texte réglementaire).

Cette limitation est destinée à éviter l’organisation de "collectives" incompatibles avec la dangerosité du milieu et le respect des horaires.

Comparer les randonnées
Cartographie
Illustration : Cartographie.
Illustration : Visualiser la carte.Visualiser la carte
Illustration : Imprimer la randonnée.Imprimer la randonnée
Caractéristiques
Clue immersion
***
Clue verticalité
***
Clue engagement
****
Clue risque
****
Clue difficulté
****
Fiche Signalétique
Sigale
58 km de la côte.
Alt. de dép. 620 m
Période autorisée Avril à Octobre.
Période conseillée Juin à Septembre.
 Nature Roche
Calcaire
 Débit eau (Étiage)
10 l/s
 Temp. Eau Min.
15 °C
 Temp. Eau Max.
25 °C
 Bassin Versant
50 km2
 Denivelé descente
-180 m
 Longueur Canyon
3 km
 Cascade Max.
15 m
 Navette véhicule
8 km
 Accès pédestre
00h05
 Descente Canyon
04h00
 Retour pédestre
00h00
Accès Routier
De Nice, suivre la RM 6202 le long du Var jusqu'au pont Charles Albert.

Tourner à gauche et gagner Roquestéron par la RD.17.

Continuer en direction de Sigale pendant 3,5 km pour atteindre l'embranchement de la route d'Aiglun.

Par celle-ci (RD.10), atteindre le bas de la clue en quelques kilomètres et se garer au niveau du pont.